Dans La Lettre n°2, Jean-Pierre SUEUR rend compte de son activité de sénateur, tant au Sénat que dans le Loiret, de mars à novembre 2002.
L'édito de La Lettre n°2
République et décentralisation
Cette seconde lettre récapitule mes interventions parlementaires entre mars et novembre 2002.
La décentralisation y tient une place significative.
Si je souhaite que nous puissions engager au plus vite une « seconde étape » de la décentralisation, je suis attaché à ce que celle-ci se traduise par des transferts de compétences clairs, accompagnés par des moyens financiers correspondant aux charges transférées.
Je suis également attaché à ce que l’Etat puisse garantir la mise en œuvre du principe d’égalité entre les collectivités locales et entre les citoyens, qui constitue l’un des fondements de la République.
Il me paraît enfin important que cette « seconde étape » se traduise par des simplifications et des orientations claires quant à notre « architecture territoriale », de manière à ce que nos institutions locales soient lisibles et compréhensibles par nos concitoyens, ce qui n’est pas toujours le cas aujourd’hui.
Je reste à votre disposition pour dialoguer sur ces questions et sur les autres.

A chacune et à chacun, je présente mes vœux chaleureux pour l’année 2003.
La Lettre n°2 en texte intégral
Télécharger le document au format pdf (100 pages - 2 mo)