Le dossier
 Sinistrès de la sécheresse 2003
 Seules treize communes du Loiret ont été reconnues en situation de catastrophe naturelle suite aux événements climatiques (sécheresse) de 2003, alors qu'il y a eu 198 demandes. La conséquence est que beaucoup de personnes sinistrées du Loiret n'ont toujours pas de réponse à leur demande d'indemnisation.
 C'est ce qui a conduit Jean-Pierre Sueur et plusieurs de ses collègues à déposer une proposition de loi et à demander un débat au Sénat - débat qui a eu lieu le 16 juin 2005. Au cours de ce débat, Brice HORTEFEUX, ministre délégué à l'Intérieur, a fait de nouvelles annonces, à la suite desquelles Jean-Pierre Sueur est intervenu dans le débat.
>> L'intervention du ministre délégué
>> L'intervention de Jean-Pierre Sueur
>> Le communiqué de presse
>> La proposition de loi de N. Bricq, J.-P. Sueur et D. Reiner
>> La proposition de loi de Claude Biwer
>> Le compte-rendu intégral de la séance
 Ici votre texte
 Nicolas Sarkozy répond à Jean-Pierre Sueur
 Seules treize communes du Loiret ont été reconnues en situation de catastrophe naturelle suite à la sécheresse de l'été 2003. La conséquence est que beaucoup de personnes sinistrées du Loiret n'ont toujours pas de réponse à leur demande d'indemnisation. A la suite des nombreuses interventions que Jean-Pierre Sueur a faite à ce sujet, il a reçu un courrier du ministre de l'Intérieur.
>> La lettre de Nicolas Sarkozy
>> En savoir plus sur les interventions de Jean-Pierre Sueur
 Ici votre texte
 On se moque du Loiret
 Dans un communiqué publié le 15 septembre, Jean-Pierre Sueur érit : '' Je comprends et partage la position de l'association des habitants du Loiret dont les logements sont sinistrés suite à la sécheresse de l'été 2003, et qui s'expriment à nouveau samedi prochain.
 En effet, après avoir fait des dizaines d'interventions auprès des ministères concernés, après avoir rédigé puis défendu avec plusieurs de mes collègues sénateurs une proposition de loi qui a été adoptée par une très large majorité au Sénat, je dois constater que nous n'avançons toujours pas concrètement et que les habitants concernés du Loiret ne sont toujours pas pris en considération comme ils devraient l'être.''
>> Le communiqué intégral
>> L'article d'Antony Gauthier dans La Rep'
>> En savoir plus sur les interventions de Jean-Pierre Sueur
 Ici votre texte