Elections

  • La République du Centre, 25 mars 2022

     
  • À ceux qui annoncent que l’élection d’Emmanuel Macron est inéluctable, je réponds que rien n’est joué.
    Lors du premier tour de l’élection présidentielle, un grand nombre d’électeurs se sont déterminés durant les trois derniers jours, voire le dernier jour.
    Or l’enjeu est fondamental.
    L’arrivée de l’extrême droite au pouvoir mettrait en cause nos valeurs républicaines les plus fondamentales ; elle nous couperait de l’Europe ; elle nous entraînerait dans une impasse économique.
    Ce serait terrible pour l’image de la France, pays des droits de l’homme, dans le monde entier.
    Face à ce risque, ni le vote blanc ni l’abstention ne sont efficaces. Seul le vote « Macron » permet d’éviter cette arrivée de l’extrême droite au pouvoir.
    Or beaucoup me disent qu’ils préfèrent s’abstenir ou voter blanc.
    Je peux comprendre leurs raisons. Mais je sais que le risque existe, que la menace est là !
    C’est pourquoi je leur redis que le vote « Macron », le seul efficace, ne sera en aucun cas un « blanc-seing » donné à la politique qu’il a menée ni à celle qu’il mènera. Ce ne sera pas un « chèque en blanc ».
    Pour ma part, je continuerai à défendre mes convictions, mes valeurs et mes idées.
    Comme chacune et chacun.
    Mais, aujourd’hui, au-delà des différences de convictions qui sont légitimes dans une République, il s’agit tout simplement de défendre les valeurs de la République – et la République elle-même.
    Jean-Pierre Sueur
  • La République du Centre, 3 mai 2022